sonas

RDC-EPST : Tony Mwaba place l’année scolaire 2022-2023 sous le signe de la consolidation de la gratuité

facebook twitter linkedin whatsapp

Les bleu-blanc étaient de nouveau visibles sur la voie publique, ce lundi 5 septembre sur toute l’étendue du territoire national. Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Tony Mwaba, a donné le go de l'année scolaire 2022-2023 au collège Saint Joseph Elikya, à Kinshasa/Gombe. A cette occasion, il a placé l’année scolaire sous le thème « Consolidation et pérennisation de la gratuité de l'Enseignement primaire ainsi que la lutte contre les antivaleurs ».

Le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi, a lancé la nouvelle année scolaire 2022-2023, le lundi 5 septembre 2022, dans l'enceinte du Collège Saint Joseph Elikya, à Kinshasa/Gombe. L’année scolaire est placée sous le thème « Consolidation et pérennisation de la gratuité de l'enseignement primaire ainsi que la lutte contre les antivaleurs ».

Prévue initialement pour être lancée à Ngandajika, dans la province de Lomami, la cérémonie du lancement de nouvelle année scolaire a été délocalisée pour Kinshasa pour raisons techniques dues essentiellement au manque de kérosène par la compagnie d'aviation affrétée pour la circonstance.

Tony Mwaba a, à cette occasion, épinglé quelques difficultés que son ministère a rencontrées au cours l'année écoulée. 

« Les contours de la clôture de l'année qui vient de s'achever, les difficultés et défis relevés, les travaux préparatifs à cette nouvelle, d'où les assises de Mbuela Lodge, la Revue annuelle des performances nationales et la Table ronde des écoles privées agréées », a-t-il relevé par ailleurs.

Avant d'ajouter que, ces trois événements ont permis de jeter les jalons d'une année scolaire porteuse d'espoir.

« Pour consolider et pérenniser les acquis de l'exercice passé pour une offre éducative, chaque année plus grande, de bonne qualité, intégrant les approches méthodologiques participatives et régulièrement contrôlées par un corps d’inspecteurs désormais debout, conscients de leurs responsabilités vis-à-vis de la nation et déterminés à faire la trilogie de l'inspection scolaire, à savoir : contrôler, former et évaluer une réalité vivante ».

« Consolidation et pérennisation de la gratuité de l'enseignement Primaire ainsi que la lutte contre les antivaleurs », un thème choisi en connaissance de cause, car il y a de cela quelques années où plusieurs écoles ont pris l'option de vendre des uniformes et autres objets classiques, sans oublier la confirmation des élèves. Un comportement que le ministre veut décourager.

Par ailleurs, bien avant la rentrée scolaire Tony Mwaba avait instruit les Inspecteurs principaux provinciaux de l’EPST (IPP) de prendre des sanctions, aussitôt que le grief est établi contre tout responsable d’école qui va également monnayer les inscriptions, alors qu’elles sont gratuites.

 Il a aussi recommandé de sanctionner tout responsable d’école qui va inscrire, en 7ème année ou en 1ère année des humanités, un élève n’ayant pas réussi à l’Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP) ou au Test national de sélection et d’orientation scolaire et professionnel.

Après 48 réformes majeures initiées par le ministre de tutelle, l'année dernière qui ont redoré le blason terni du sous-secteur de l'EPST, la rentrée scolaire 2022-2023 est la seule, après près de 20 ans, qui se soit déroulée dans un climat de paix et concorde, sans menace de grève ou de boycott.

Par la même occasion, Tony Mwaba a invité tous les opérateurs pédagogiques à s'engager résolument dans la recherche de l'excellence afin de concrétiser, chacun dans sa sphère de travail, la volonté du président de la République, chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi, d'ériger au cœur de l'Afrique, un système éducatif résiliant, inclusif et de qualité, intégrant les standards internationaux, susceptible de promouvoir le développement du pays.

Cette cérémonie a culminé sur la visite du ministre de l'EPST dans des salles classes du Collège Elikya et du Lycée Bosangani, où enseignants et élèves ont répondu présents dès ce premier jour de la rentrée des classes.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaires (0)

  • Agustin Ortiz
    hace 20 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?
  • Lorena Rojero
    hace 10 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?