sonas

RDC-Après le contrôle du Ministère du portefeuille à la Gécamines vient le contrôle à posteriori de Alingete qui évince Sama Lukonde (Révélations)

facebook twitter linkedin whatsapp

Plus de deux ans à la tête du gouvernement, la carte Sama Lukonde ne donne plus satisfaction, surtout par rapport à la nouvelle orientation que Félix-Antoine Tshisekedi entend donner au dernier round de son premier quinquennat. Aussi le chef de l'État a-t-il lancé sur le terrain ces contrôleurs de l'Inspection général des finances (IGF) pour un contrôle concomitant de gestion a posteriori à la Général des carrières et des mines (Gécamines) et à la Société nationale des chemins de fer (SNCC).

Pour un notable de l'espace Grand Katanga qui s'est confié à Netic-News sous le sceau de l'anonymat, cette opération cache mal ses dessous des cartes. A ses yeux, le contrôle à la SNCC juste pour faire une diversion, le président de la République cherche comment évincer Sama Lukonde, ancien directeur général de la Gécamines, ce qui contraste avec ses déclarations faites du haut de la tribune de la conférence de l'unité katangaise. A cette occasion, le chef de l'État avait promis à la notabilité du Grand Katanga de finir le quinquennat avec Sama Lukonde. A ce jour, la dynamique politique lui impose d'avoir à la tête du gouvernement un lieutenant qui a de la poigne, dynamique et ayant de l'ancrage sociologique. Et ce profil correspond bien, pour le moment à Vital Kamerhe, car le leader de l'UNC est la recette qui va bien marcher d’ici décembre. Surtout que la gestion de Sama Lukonde n'a pas été sans reproche à la tête de la Gécamines, le ministère du Portefeuille a diligenté une mission constituée d'experts et conseillers du ministre pour enquêter à la Gécamines. Les choses se sont passées il y a un mois. Pour l'instant, Alingete et son équipe sont à Lubumbashi, bientôt en route pour Kolwezi pour enquêter sur la gestion à posteriori de ces deux entreprises du portefeuille ; une façon de rechercher des poux sur la tête de Sama Lukonde, dénonce le notable Katangais. Celui-ci estime par ailleurs que le chef de l'État ne doit pas continuer à humilier ou exposer les lieutenants qui l'ont servi à un moment donné de son parcours et surtout apprendre à se séparer avec ses alliés dans la dignité et le respect mutuel.

De son point de vue, cela procède d'un plan machiavélique déjà établi sur la sortie de Sama Lukonde, avec à la clé une enquête du portefeuille et de l’IGF dont les résultats seront rendus publics dans les médias nationaux et internationaux. Cette enquête va tellement salir l'actuel locataire de la Primature qui n'aura plus d'autre choix que de rendre le tablier pour laisser des coudées franches au chef de l'État de jouer sa carte, celle qui gagne pour le moment.

Aussi ce notable appelle toute la notabilité Katangaise à faire bloc autour de Sama Lukonde en vue de le protéger. Même s'il n'a pas de poids sociologique, d'ancrage politique certain au parlement notamment, néanmoins Lukonde mérité une sortie honorable pour avoir accepté la vision du chef de l'État, celle de l'Union sacrée pendant deux ans. Il ne mérite pas d'être exposé à la vindicte populaire via une enquête, tel que le révèle les coulisses, fait observer ce notable katangais.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaires (0)

  • Agustin Ortiz
    hace 20 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?
  • Lorena Rojero
    hace 10 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?