sonas

RDC-Kolwezi : le parti ALDC de Adèle Kayinda réussit un grand rassemblement à la grand-Poste

facebook twitter linkedin whatsapp

Le parti Alliance des démocrates du Congo, ALDC, a réussi ce samedi 10 septembre, un grand rassemblement à la

Place de la grand-Poste dans la commune de Manika, à Kolwezi.

Le parti cher à la ministre d'Etat, ministre du Portefeuille, la princesse Adele Kayinda Mahina, a animé une matinée politique, symbole de couronnement de son bref périple dans son Lualaba natal. L'autorité morale du parti ALDC a rappelé l'historique de la création de la province, l’érection de Kolwezi en chef-lieu, ainsi que son combat de parlementaire, en sa qualité de native du terroir.

Commentant l’actualité, la MinEtat au Portefeuille a réaffirmé l'appartenance de son parti à l'Union sacrée pour la nation ; ce regroupement politique mise en place par le chef de l'Etat Félix-Antoine Tshisekedi, après l'échec de la coalition FCC-CACH de triste mémoire.

Félix Tshisekedi aime le Lualaba et ses habitants, raison pourquoi, a dit la princesse Adela Kayinda, il a fait d'elle ministre d'Etat au Portefeuille. Elle a demandé à la foule d'applaudir pour le président dela République pour ce choix d'une digne fille du territoire de Sandoa.

Pour cela, a-t-elle estimé, le Lualaba doit soutenir le président Félix-Antoine Tshisekedi.

Le soutenir, ce n'est pas par des déclarations, mais par des actions concrètes.

En passant, la MinEtat a salué la volonté du chef de l'État et de l'ensemble du gouvernement à répondre aux desiderata de la délégation des notables de Sandoa reçus dernièrement par Félix Tshisekedi à Kinshasa.

Elle en veut pour preuve, les travaux de réhabilitation de la route nationale n°39, Kolwezi- Sandoa-Kapanga qui débouche sur le Kasaï.

Plus de 400 km ont été réhabilités sur ce tronçon où les véhicules mettaient plusieurs semaines pour rallier Sandoa en provenant du chef-lieu de la province.

Avec l'avènement de Félix Tshisekedi au pouvoir, c'est une affaire de quelques heures.

Un discours clair, sans ambages, ni détours, dans la langue locale, le swahili, la Nambwende comme on l'appelle ici a fixé la foule sur les enjeux électoraux à venir.          

« Oui, c'est désormais le mot d'ordre ici. Adèle Kayinda vient d'offrir tout Lualaba au chef de l'Etat ».

« 2023, a conclu la MinEtat, ce n'est pas demain, mais aujourd'hui, et il faut mouiller le maillot pour la prochaine victoire du chef de l'Etat ».


LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaires (0)

  • Agustin Ortiz
    hace 20 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?
  • Lorena Rojero
    hace 10 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?