sonas

RDC-Portefeuille : P. Onoya propose la création du ministère d'investissement

facebook twitter linkedin whatsapp

Le coordonnateur de l'Asbl Action Fatshi 2023 le professeur, cadre du parti UDPS, Patrick Onoya a tenu, ce samedi 3 septembre 2022 à la paroisse Fatima, à Gombe, une conférence de presse essentiellement axée sur « la problématique de la création du ministère de l'investissement au sein du prochain gouvernement »

Devant les professionnels des médias, Patrick Onoya a affirmé que le point de départ de cette conférence est la volonté manifeste du chef de l'État, Félix Tshisekedi, de voir le budget 2023 être un budget pro-investissement et pro social.

Dans ce même élan, Patrick Onoya a présenté trois défis majeurs que le prochain gouvernement doit en faire sin cheval de bataille pour espérer construire un Congo prospère. On peut citer :

1- Le défi informationnel ;

2- Le défi du secteur bancaire congolais et

3- Le défi des investisseurs locaux.

S'agissant du défi informationnel, Patrick Onoya a affirmé qu'aussi longtemps que les investisseurs étrangers n'auront pas de bonnes informations sur la RDC en quantité et en qualité nécessaires sur le projet identifié, la République ne peut pas s'attendre à l'arrivée des investisseurs.

Abordant le défi du secteur bancaire congolais, Patrick Onoya affirme tant que la RDC n'aura pas de secteur bancaire dynamique, elle ne peut pas, espérer à avoir des investissements massifs.

Et parlant du défi des investisseurs locaux, le surnommé « Cerveau d'État » affirme que la RDC doit propulser ses investisseurs au niveau local pour arriver à relever le défi comme d'autres pays le font.

Par ailleurs, dans le cadre de la création du ministère d'investissement, Patrick Onoya présente 4 structures ou entreprises qui seront sous tutelle du ministère d'investissement à savoir :

1-  1. Agence Nationale pour le Développement des Investissements (ANADI)

2- La Banque d'investissement pour le développement d'industrie (B.I.D.I) qui est en réalité le Fonds de promotion de l'industrie (FPI) ;

3- La création de la Société de Placement du Congo (SPC - SA) et

4- La reformulation de la Société Financière de Développement (SOFIDE).


LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaires (1)

  • Agustin Ortiz
    hace 20 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?
  • Lorena Rojero
    hace 10 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?