sonas

EPST : Le secteur de l’éducation en RDC au centre des préoccupations à New York

facebook twitter linkedin whatsapp

« LA TRANSFORMATION DE L'ÉDUCATION EN AFRIQUE: PASSÉ, PRÉSENT ET FUTUR ».

Cet événement parallèle de haut niveau en marge du Sommet mondial sur la transformation de l'éducation (TES) et de la 77e Assemblée générale des Nations unies, s’est tenu mardi 19 septembre, au Bureau de l’Union africaine à New York.

Le président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, y a pris part, aux côtés entre autres des chefs d’Etat du Sénégal, Ghana, Niger, Comores, du Président de la Commission de l’Union africaine, du Directeur général pi du PME, de la Directrice générale de l’Unesco (Audrey AZOULAY, photo).

Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a profité de l’opportunité offerte pour parler de l’expérience de la République Démocratique du Congo et de la sous-région en termes de leçons apprises pour renforcer le financement de l’éducation afin de résoudre la crise de l’apprentissage en Afrique.

Coïncidence heureuse des agendas, le Ministre de l’EPST, membre de la délégation du Président, également participant à cet événement au bureau de l’Union africaine, recevait justement au même moment le courrier de Charles North, Directeur général par intérim du Partenariat mondial pour l'éducation (PME, GPE en anglais) l’informant de l’approbation de l'accès de la RDC à l'allocation indicative minimale d’un financement de base pour la transformation du système d’un montant combiné de 137 500 000 dollars.

Cette très bonne nouvelle pour toute la communauté éducative congolaise vient clôturer une longue séquence ouverte en juillet 2021 par Son Excellence

Tony Mwaba, ministre de l’EPST lors de sa séance de travail à Londres avec la directrice générale du GPE, Mme Alice Albright où il décrochait l’éligibilité de la RDC à très importante allocation pour la transformation du secteur de l’éducation. « Cette approbation par le GPE constitue effectivement un aboutissement heureux d’un long processus et de gros efforts de la part des équipes qui ont su finaliser le pacte de partenariat qui définit les grandes lignes des programmes à venir, largement axés sur la qualité des enseignements et des enseignants, mais il reste beaucoup à faire, à commencer par la rédaction de la requête qui viendra préciser l’utilisation concrète et pratique de cette importante allocation » a déclaré le ministre de l’EPST.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaires (0)

  • Agustin Ortiz
    hace 20 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?
  • Lorena Rojero
    hace 10 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?