sonas

RDC : Trois ministres pro-Katumbi jettent l’éponge, remaniement inévitable

facebook twitter linkedin whatsapp

Ce qui devait arriver est finalement arrivé. Trois ministres pro-Katumbi viennent de prendre leur liberté. Christian Mwando, ministre d’Etat en charge du Plan, Chérubin Okende, ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement et Véronique Kulumba, vice-ministre de la Santé, Hygiène et Prévention ont choisi de rester fidèles et loyaux à leur mentor, Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la République ; lequel a claqué, il y a quelques jours, la porte de l’Union sacrée de la nation, famille politique chère à Félix Tshisekedi. L’ancien gouverneur de l’ex-Katanga s’est aussitôt déclaré candidat à la présidentielle de 2023 ; laquelle candidature  a été avalisée par le 1er congrès du parti tenu à Lubumbashi, la semaine dernière.

C’est Félix Tshisekedi qui s’est chargé personnellement d’annoncer aux membres du gouvernement le départ de 3 ministres pro-Katumbi. Ceci, à la faveur de la dernière réunion du Conseil des ministres, la 81ème du genre, tenue en présentiel, ce mercredi 28 décembre 2022, à la Cité de l’Union Africaine.

Bien avant le Conseil des ministres, le chef de l'Etat avait reçu en aparté 5 membres du gouvernement issus de l’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi en présence du Premier ministre.

Il était question pour Félix Tshisekedi de connaître leur engagement vis-à-vis de sa ligne et de sa vision politiques après les prises de position de leur regroupement politique.

En leur qualité des co-fondateurs de  l’Ensemble, le ministre d’Etat du Plan Christian Mwando, des Transports et Voies de communication Chérubin Okende et la vice-ministre de la santé Véronique Kilumba, ont annoncé leur intention de démissionner pour rester cohérents avec leur formation politique.

« Au sortir de cette audience empreinte de respect et considération, les 3 démissionnaires ont quitté librement la Cité de l'UA », a indiqué une source.

Quant aux 3 autres ex-membres d'Ensemble, à savoir : le vice-Premier ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, les ministres Modeste Mutinga et Muhindo Nzangi (absent du pays), ils ont réitéré leur « soutien total » au chef de l'Etat et leur appartenance à l'Union sacrée.

Après ce départ volontaire des ministres Katumbistes, ajouté à cela l’absence du ministre de l’Economie démis de ses fonctions par une motion de défiance de la représentation nationale, le remaniement de l’équipe Sama Lukonde devient inévitable. C’est donc le branle-bas au sein du gouvernement et dans les états-majors des partis membres de l’Union sacrée.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaires (0)

  • Agustin Ortiz
    hace 20 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?
  • Lorena Rojero
    hace 10 minutos
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Velit omnis animi et iure laudantium vitae, praesentium optio, sapiente distinctio illo?